L’interview du mois de janvier Vincent Vergneau

Classé dans : Actualités | 0

Chaque mois Simon interview un membre du club, pour cette onzième édition et première de 2021 c’est Vincent Vergneau qui nous répond :

Bonjour Vincent, en espérant que les fêtes se sont bien passées ?! Peux-tu te présenter tant sur le plan sportif qu’extra sportif ? (N’hésites pas à développer même si beaucoup te connaissent)

Bonjour Simon, bonjour à tous.

Les fêtes se sont bien passées, même si, comme beaucoup d’entre vous, la crise sanitaire nous a obligé à modifier nos habitudes familiales et/ou amicales, mais le principal était quand même de pouvoir se réunir et de passer un bon moment en cette fin d’année.

Originaire de Chemillé En Anjou, je suis arrivé à La Tessoualle en 1976 à l’âge de 10 ans, pour ne plus y repartir, tellement l’on se sent bien ici. Côté familial, je vis avec Clarisse (Hérissé) et nous avons le bonheur d’avoir 2 enfants, Maxime et Albin, licenciés au club et que je ne présente pas. Vous les connaissez…

Côté professionnel, j’ai intégré, au retour de mon service militaire (eh oui, on le faisait à l’époque !!!), l’entreprise Michelin à Cholet où j’ai passé une vingtaine d’année en occupant plusieurs postes. Depuis 10 ans maintenant, je me suis reconverti dans le monde de l’immobilier en tant qu’agent commercial à l’agence ImmoBG de Maulévrier.

Au niveau sportif, pas de grands exploits… Dès mon arrivée dans la commune, j’ai pris une licence au sein du club de football. Cela m’a permis de rencontrer des gens formidables et passionnés, comme mes entraîneurs du début, Roger Brosset, Bébert Retailleau, Bobine, etc… et d’exercer mon sport favori même si je n’ai pas fait une grande carrière… mais le plaisir entre amis était là. Malheureusement, une blessure bien connue des footballeurs (ligaments croisés + ménisque) à l’âge de 20 ans et au cours d’un match promotionnel en réserve (le seul !!!…), a stoppé brutalement mon ascension et occasionné prématurément un jubilé !!! Terminé donc le foot. Je me suis mis au tennis durant quelques années, avant de créer en 1995 avec une bande de copains le club de badminton, que j’ai d’ailleurs présidé pendant 16 ans, et de pratiquer ce sport jusqu’en 2010. Maintenant, activité plus calme… la marche.

                        Tu es depuis deux ans président du club de football de l’En Avant la Tessoualle, qu’est ce qui t’as poussé à endosser cette responsabilité ?

Je ne m’attendais pas du tout à occuper un jour cette responsabilité et d’endosser le rôle de président du club et sincèrement je n’y pensais pas du tout. Certes, on passait beaucoup de temps autour des terrains de foot aussi bien au SO Cholet et qu’à l’EAT pour suivre nos enfants. Il y a 4 ans, Alain Marquis m’a fait part de son intention de quitter le bureau et son poste au sein de la commission sponsoring et communication. J’ai été flatté d’avoir été contacté et c’est avec plaisir que j’ai intégré le bureau et occupé cette fonction pendant 3 ans sous la présidence de Christophe Dorlot. Mais voilà, la roue tourne. Tophe ayant décidé de passer la main, il m’a sollicité pour lui succéder. Après une bonne période de réflexion, soutenu par mes proches et encouragé par le bureau, j’ai accepté. La passion du sport et du foot, l’ambiance et la convivialité qui règnent dans ce club, l’envie d’apporter une touche à la progression du club, de belles rencontres humaines… ont eu raison de ma décision et je ne la regrette pas. C’est une belle aventure.   

                   Comment ce sont passées ces deux premières années en tant que président ? quel était ton objectif avant ton élection ? Avais-tu des craintes sur le bon fonctionnement du club ?

La passation et la prise de fonction s’est faite tout naturellement et dans la continuité de ce qui était en place.  J’ai pris la présidence d’un club bien structuré et sain tant au niveau sportif que financier. Je n’avais pas de craintes sur ces points et je peux compter sur l’investissement des membres du bureau et des bénévoles. Cependant, je ne m’attendais pas à vivre une saison autant perturbée, et personne d’ailleurs. Après une première partie de saison très plaisante et encourageante, la décision de stopper toute activité fût brutale. L’interruption dû à la crise sanitaire nous a obligé à revoir notre mode de fonctionnement (réunions en visio, mise en place des règles sanitaires…) et à parer aux diverses annulations des manifestations (soirée foot, journée partenaires, tournoi, réveillon, …). Nous avons néanmoins essayé de garder le contact durant le confinement avec les licenciés en leur proposant quelques activités ludiques, quelques entrainements à la reprise, réussi à faire nos signatures de licences et notre AG, tout en ayant un œil bien évidemment sur nos finances. Je tiens à remercier tous nos partenaires, qui malgré la situation, continuent de nous faire confiance et de nous apporter leur soutien financier. Nous avons pu également finaliser plusieurs dossiers et notamment celui de l’embauche de notre premier salarié, Dorian Morin, qui était un de nos objectifs.        

                   Quels sont les axes de travail que le club souhaite développer pour les années à venir ?

On a plusieurs axes et projets sur la table.

Mais le projet que nous souhaiterions avoir en priorité pour le club, c’est celui d’obtenir un terrain synthétique. Cela prendra un certain temps, mais c’est un outil qui devient indispensable pour pouvoir pratiquer notre sport dans de bonne condition et de promouvoir le club. J’avais déjà évoqué ce projet lors de l’AG en septembre dernier. Nous avions eu des contacts avec des spécialistes et des échanges avec la Mairie l’année dernière, mais malheureusement la pandémie est passée par là et tout s’est arrêté. Dès que l’on pourra, on relancera le dossier.

Autres axes de développement :

La mise en place de stages de football pour les jeunes durant les vacances scolaires. Un premier stage, qui a servi plus ou moins de test, a eu lieu en novembre dernier et a rencontré un vif succès. On reconduira donc cette expérience en avril et en juillet, en espérant les perdurer sur les années futures et qu’ils deviennent des références sur le secteur.

La formation : Très important pour l’avenir du club. On souhaite continuer à encourager et à accompagner nos jeunes éducateurs sur des formations diplômantes. Je profite de ce temps de parole, pour lancer un appel. Le club est à la recherche de personnes (homme, femme, jeunes ou moins jeunes) qui désirent postuler à devenir arbitre pour le club. Nous avons une commission en place avec des référents « spécialisés », prêts à vous former et à vous suivre. N’hésitez pas à nous contacter…

                   As-tu un mot à véhiculer au club (bénévoles, supporteurs, staff, joueurs etc…) ?

On a traversé une année 2020 inédite, imprévue et compliquée. J’ai une pensée pour tous ceux qui ont vécu et souffert durant cette période difficile et même encore maintenant. Même si tout n’est pas encore rétabli, la crise sanitaire dû à la Covid19 a modifié et perturbé beaucoup de nos projets, que ce soit dans nos activités professionnelles ou familiales, mais aussi, dans un second plan, dans notre domaine sportif. Une année frustrante au goût inachevée, peut être… Et malheureusement, nous n’avons pas de visibilité sur une éventuelle date de reprise.

Je termine cet interview, en adressant à l’ensemble de la famille de l’EAT football, dirigeants, joueurs, familles, bénévoles, arbitres, supporters et partenaires, tous mes vœux de santé, de bonheur, de réussite pour cette année 2021.

Je reste positif et garde l’espoir d’un retour à une vie normale et formule le vœu de vous retrouver autour des terrains très prochainement.

Bien sportivement et prenez soin de vous.

Allez l’EAT football

Pensées positives : (3 personnes sont choisies pour dire ce qu’elles pensent de Vincent)

  • « Le challenge que Vincent a accepté en prenant le poste de président était relevé, et c’est avec succès qu’il a « posé sa patte » sur son club de cœur. Je suis impatient de découvrir ces nouveautés dans les prochaines semaines »
  • « Je pourrai dire que la première chose qui le caractérise c’est sa simplicité, très à l’écoute, reste positif et esprit d’ouverture et une très grande disponibilité pour son club »
  • « Compliqué de dire quelques choses sur lui tellement le mec est parfait. Président très investi, chaleureux, aimable, sociable, rigoureux, généreux (on attend juste qu’il ouvre sa cave à la place de ses fils ) »
Question/Réponse :Au sein du club :
Ta devise : Rien n’est impossible…
Ton surnom : Vince (pas très original !!!)
Ta principale qualité : Réfléchi
Ton principal défaut : Obstiné (d’après mes proches !!)
Ton président préféré : Gervais Martel (Lens)
Un groupe de musique : Génésis
Un film : Le Professionnel (avec Jean-Paul Belmondo)
Un match de référence : France/Allemagne
Coupe du monde 1982 (malgré la défaite…)
Une personnalité : Nelson Mandela
Un hobby : La bande dessinée
Le plus fêtard : Mes fils !!! blague à part, difficile d’en citer un, je n’ose pas m’aventurer sur un nom. Je dirais tous…
Le plus « chauvin » : Aymeric (un pur tessouallais…)
Le plus mauvais perdant : Ben Puaud (il ne m’en voudra pas, je le connais bien…)
Le plus réservé : Antoine Guyonneau, mais une bonne personne avec un excellent état d’esprit
Le plus travailleur : Kéké (quand il est en forme !!…)
Le plus blagueur : Rosette, toujours subtil !!!
Le plus plaisant à voir jouer : Lucas Landreau (le rouge et blanc te va mieux que le bleu et jaune !!!)
Le plus charismatique : Coach Romain, un patron sur le terrain…
Le plus rude : Martin Guillot avec ses tacles glissés… ranger vos chevilles !!
Le plus technique : Jo Airault Ah ! il l’aime le ballon …