Au tout début, l’Abbé Chauvière et Monsieur Guériteau réunissent plusieurs jeunes pour taper dans un ballon avec les moyens du bord.

Par manque de structure, l’équipe s’essouffle très vite. Des hommes comme Firmin Retailleau, Henri Auneau reprennent alors en main l’équipe. Elle joue 2 ou 3 saisons et rentre à nouveau en sommeil.

En 1938, l’Abbé Moreau relance le football et la gymnastique à La Tessoualle ceci dans le cadre de l’entraînement militaire. Il crée les premiers statuts de l’association et nomme un bureau directeur.

Après la guerre, la préparation physique est confiée à un entraîneur. Ainsi structuré, l’En Avant gravit les échelons départementaux et régionaux et écrit son histoire au fil des ans.

De 1918 à 1938 Les balbutiements du football à La Tessoualle.

Le premier ballon arrive à La Tessoualle en 1918. Le pionnier fut M. Guériteau, ouvrier forgeron chez son oncle Constant Cousseau. Ayant fait ses études à Angers, il apprit à jouer à la balle ronde au ”Club Universitaire Angevin”. En accord avec ses camarades, une première phalange naquit à La Tessoualle. L’aire de jeu n’est qu’un pré, sans vestiaires, sans tribunes, sans buts. Bien sûr, il n’y a pas d’arbitre, ni sifflet pour donner le coup d’envoi.

Après la terrible guerre 14-18, la vie reprend ses droits et nos footballeurs se lassent de taper dans le ballon. De nouveaux événements sportifs se créent en particulier les courses cyclistes et de nombreux adeptes s’y adonnent tant sur routes que sur pistes. Nos footballeurs délaissent leur passion pour essayer leur talent à ce nouveau sport.

En 1922, Monsieur l’Abbé Chauvière, nouveau vicaire de La Tessoualle remet sur pied une équipe de football qu’il nomme ”En Avant”. Après des débuts chaotiques, elle tiendra jusqu’en 1927.

En 1935, au début de mars, Henri Auneau réussit à rassembler une équipe. Comme aire de jeu, ils utilisent le pré du père Poupelin où se trouve le stade actuel. Les matchs ne sont que des rencontres amicales.

De 1938 à 1948 : 1938 Naissance de la société ”En Avant”.

La société ”En Avant” voit le jour le 15 avril 1938. L’Abbé Moreau, vicaire à La Tessoualle, est reconnu comme Directeur. Les statuts sont déposés à la sous-préfecture de Cholet le 20 avril 1938, avec parution au Journal Officiel le 9 juin. La société ”En Avant” a pour but de développer par l’emploi rationnel de la gymnastique, des sports, de la musique, les forces physiques et morales des jeunes gens.

En janvier 1939, L’En Avant est affilié à la Fédération Générale des Patronages de France et à l’Union Fédérale d’Anjou. Elle demande alors son agrément auprès du Ministère de l’Education Nationale.

Equipe 1 saison 1941-42Equipe 2 saison 1941-42

minimes 1941-42

De 1948 à 1958 : Entrée du Club sous la tutelle de la Fédération Française de Football (F.F.F.)

L’affiliation est prononcée par le Bureau Fédéral lors de la séance du 2 août 1948 sous le n° 10 470. Robert Kelouaz est engagé comme entraîneur-joueur et fait progresser l’équipe parmi l’élite du département : la 1èredivision. La commune de La Tessoualle s’associe aux bons résultats de l’équipe. Le nouveau terrain municipal, route du Puy Saint Bonnet est mis à la disposition du club (inauguration le 16 septembre 1952). Après un passage dans le creux de la vague (1953-1955), le club accède à la Promotion d’Honneur en 1958.

Equipe 1 saison 1956-57

En 1958 : Accession à la Promotion de la ligue de l’Ouest

Le 15 juin 1960, pour la première fois de son histoire, l’En Avant dispute une finale de la Coupe de l’Anjou.

En 1965, après 7 années en Promotion d’Honneur, l’équipe fanion descend en 1ère division.

Après des années de ”Purgatoire” (1965-1969) l’équipe fanion remonte en Promotion d’Honneur en 1970. L’année suivante l’En Avant gagne son billet pour la Division Régionale d’Honneur (D.R.H.).

Les moments forts :

En 1982, après une année faste, l’En Avant remporte la Coupe de l’Anjou.

Equipe 1 saison 1981-82

En 1983, l’équipe des juniors remporte la Coupe de l’Atlantique.

Juniors

 En 1986, l’équipe « pupille » remporte le challenge de l’Anjou.

Pupilles

En 1992, l’équipe fanion échoue en finale de la Coupe d’Anjou contre l’ES Segré (aux TAB).

Finalistes Anjou